Rangoon: Birmanie

Rangoon: Birmanie

En 2012, je suis parti en Birmanie ( officiellement appelé Myanmar ) avec un ami Belge, nous avons pris la décision de choisir ce pays avant tout pour sa culture, sa curiosité et son histoire.  Après une vingtaine d’heures de trajet et le dernier vol : Bangkok > Yangoon, nous arrivons dans la capitale , les premiers instants dans le pays sont très forts en émotions: Peuple accueillant, ville arrêtée dans le temps, coupée du monde extérieur pendant plus de 60 ans, cultures et traditions préservées. Rangoon, ancienne capitale de Birmanie nous révèle ses secrets et son histoire : 

Rangoon ( Yangoon ) ancienne capitale de la Birmanie ( Myanmar ):

Rangoon reste une ville formidable à visiter, en effet elle mélange bouddhisme préservé et elle s’ouvre maintenant petit à petit sur le monde. Une ville de plus de 4,5 millions d’habitants avec sa circulation chaotique, ces absurdités militaires mais qui à su préserver une part de son authenticité asiatique. La population de Rangoon compte 80 % de bouddhistes pratiquants.

Des pagodes et des temples sont présents un peu partout en ville, des centres de méditations sont accessibles aux alentours, le bouddhisme y est très présent.  Les bâtiments coloniaux, bien que délabrés comme la plupart de l’architecture, donnent une atmosphère ancienne, tout comme certains bus bondés de monde et véhicules s’entrecroisant dans un trafic ahurissant. Les petits marchés, et vendeurs de rue sont très nombreux, vous serez directement dans la culture birmane si vous commencez votre périple par cette ville. Vous pourrez également trouver de l’artisanat local, des centres culturels, une population diversifiée et une ambiance très spirituelle, si vous vous intéressez au  bouddhisme et à l’histoire du pays…vous ne serez pas déçu.

rangoon et centre

Une évolution et un assouplissement du régime ressenti à Rangoon

La pauvreté est bien présente à Rangoon, malgré un assouplissement du régime militaire ces dernières années, mais toujours d’actualité, des femmes avec leur bébé dorment dans la rue, d’autres enfants eux font la manche, vous verrez certainement beaucoup d’enfants travailleurs également. D’ailleurs, même dans les restaurants pour touristes, ce sont souvent des enfants qui viendront vous servir… Des journaux internationaux, bien que contrôlés et censurés font leur apparition dans de petit kiosques de la ville.


Ces dernières années, la ville change de mois en mois, des distributeurs de billet de banque font leur apparition dans certains coins de la ville, des investisseurs étrangers viennent de partout pour y construire, hôtels de luxe et parcs de loisirs. De grandes marques comme Coca Cola ont fait récemment leur retour, le peuple aussi s’ouvre à une liberté d’expression et aux nouvelles technologies, dont il n’avait pas accès avant. Les jeunes de Rangoon s’expriment également, que ce soit à travers la musique, l’art, le sport.

 

Voici un très beau documentaire  » Youth of Yangoon » sur les jeunes de Rangoon et le skateboard, ce film à était nominé meilleur film au festival international de skateboard à Los Angeles en 2013, un film produit par Ali Drummond , édité filmé et dirigé par James Holman: 

La population reste encore très accueillante, puisqu’elle ne connaît pas encore le tourisme de masse et ses déviances. Personnellement nous avons ressenti que les locaux étaient contents de nous voir là, peu d’étrangers occidentaux en fin de compte sur Rangoon (année 2012), certains sont même intéressés par nous, les moines eux sont très ouvert à la discussion comme partout en Asie, nous avons eu l’occasion de rencontrer un jeune Bonze, avec un bon anglais, à la Pagode  Shwedagon, la plus grande du pays, qui nous a parlé de spiritualité, des problèmes du pays, du gouvernement mais aussi du conflit entre musulmans et bouddhistes. Une conversation de ce genre n’aurait pas été possible il y a quelques 10 ans en arrière. Les moines ont soulevé le pays plusieurs fois dans l’histoire, pour avoir un espoir un jour, de rentrer en démocratie, c’est en partie grâce à eux et à l’effet médiatique que cela à provoqué, que le régime de la junte militaire, aujourd’hui commence à s’assouplir. 

 

Par contre, nous ne verrons rien de certains groupes minoritaires de moines extrémiste bouddhistes qui s’attaquent et tuent la communauté musulmane, de un Rangoon est peu concerné par ce problème et de deux, en 2012, les mouvements « 969 » radicaux du moine Wirathu ne sont pas encore bien établis, bien que des massacres avaient déjà eu lieu. 

 Lire aussi l’article : Birmanie y aller ou pas  

Le partie démocratique d’Aung San Suu Kyi est bien présent, de petits stands sont présent un peu partout vendant des tee shirts faisant l’éloge de l’opposante du régime, des stands officiels de son parti fleurissent un peu partout, »la Ligue Nationale pour la Démocratie » (LND) distribue des tracts, et donne de l’information en birman aux locaux. Pour avoir eu l’occasion de dormir dans un temple bouddhiste et chez un habitant durant un treck, la population a maintenant le droit d’accrocher au mur un cadre avec la photographie d’Aung San Suu Kyi et de son père  Aung San, chose interdite il y a encore quelques années sous peine de mort ou d’arrestation. Ces petites choses qui paraissent anodines, nous montre tout de même que le régime s’assouplit petit à petit, mais que rien n’est gagné au pays des pagodes, afin de voir demain, apparaître une réelle démocratie. 

Et enfin je vous invite à visiter le site de ce très bon photographe en Birmanie:

Photographies de la Birmanie de  Phillipe Cap

 

Article écrit par Nicolas Bailleul.

4 Comments
  1. DE BACKER Andrée
    5 octobre 2014 at 16:15
    Reply

    Bonjour, Votre article m'a convaicue de me rendre au Myanmar. J' ai 68 ans, je voyage toujours seule et sans agence. J'ai fait le Laos en 2013 du Nord au Sud et cette année Oman. Au Laos,j'ai pris le bateau depuis la frontière thailandaise jusquà Luang Prabang puis des vols intérieurs pour reprendre un bateau.à Pakbeng pour le Mékong sud. Est il possible de réserver en direct une croisière par une agence locale? Je dispose de +/- 20 jours, préfère de loin prendre mon temps même si je n'ai pas tout vu. Je privilégie toujours le fait de voyager accompagnée par un ou une autochtone, en Inde je loue une voiture avec chauffeur de' la région que je visite. Avez vouis quelqu'un ou une agence sur place à me recommander et quel est pour vous le meilleur moment hors vacances européennes. J'appréc ierais vos bons conseils. Cordialement, Une bruxelloise !

  2. Koaster
    5 octobre 2014 at 16:46
    Reply

    Bonjour Andrée, "Est il possible de réserver en direct une croisière par une agence locale?" Oui logiquement au Laos c'est tout à fait envisageable de prendre une agence locale sur place, resservez tout de même quelques jours avant mais en tout logique cela ne devrait pas poser de problèmes. Avez vouis quelqu'un ou une agence sur place à me recommander et quel est pour vous le meilleur moment hors vacances européennes. Vous parlez du Laos ou du Myanmar? Bien à vous. Nicolas.

  3. Marc
    11 novembre 2014 at 16:06
    Reply

    Bonjour, Très joli article qui donne réellement envie de déposer les valises dans cette formidable contrée. La photo de la ville illuminée me rappelle le Québec avec ses stations de ski nocturne illuminées la nuit comme des guirlandes géantes. Je sais désormais ne pas être déçu du détour.

  4. 13 mars 2017 at 04:59
    Reply

    Wohhh vous voyagez en Birmanie impressionnant ... Je trouve qu'il manque si vous n'avez pas à Bago, Lac Inle ... Mais j'aime où vous venez Birmanie. Renaud, Bago Birmanie >> http://hanoivoyage.com/voyage-myanmar-birmanie/sites-essentiels-en-birmanie/460-bago-birmanie.html

Leave a Comment

close
Facebook Iconfacebook like buttonSubscribe on YouTubeVisit Our Blog