La cité d’Angkor

La cité d’Angkor

Angkor au Cambodge

Angkor est le site incontournable du Cambodge. Classée au patrimoine mondial de l’Unesco, cette vaste cité grande comme la métropole New-Yorkaise est encore aujourd’hui un grand mystère. Durant votre visite dans ce pays vous y passerez forcément: l’architecture, la beauté des lieux et la jungle environnante font de ce site archéologique l’un des endroits les plus visités au monde. Le coup d’œil, la visite et le droit d’entrée valent le coup. Voici quelques conseils pour la visite d’Angkor.   

 

Filmer et photographier la cité d’Angkor: Quand? Où? Comment?

La meilleure saison pour visiter Angkor?
  La saison sèche pour la lumière, et certainement la saison des pluies pour l’ambiance et la facilité de déplacement. En effet, beaucoup moins d’étrangers viennent visiter le site durant la saison des pluies. La saison sèche ( en avril /mai ), elle, peut être difficile, la chaleur peut monter à plus de 40 degrés, bien que la végétation luxuriante soit partout, les arbres ne donnent au final que peu d’ombres sur beaucoup de temples. L’humidité est malgré tout très forte, ce qui rend les visites et les déplacements plus compliqués.  J’ai personnellement fait l’expérience de visiter Angkor durant une saison sèche: le thermomètre montait bien au dessus des 40 degrés; si vous n’êtes pas en bonne condition physique, c’est très compliqué, même avec un chauffeur et vous pouvez oublier la location de vélo! 


angkor statues

 Un guide à Angkor? 

Vous pouvez opter, si vous le souhaitez, pour un guide: il vous permettra (normalement) d’être au bon endroit au bon moment. Bien sûr, faites une bonne recherche en amont sur le choix de ce guide car il y en a de très bons sur Siem Reap ( la ville où la plupart des gens se logent pour visiter Angkor ) et d’autres beaucoup plus amateurs. Méfiez vous, par exemple, des chauffeurs de Tuk Tuk, qui vous diront qu’ils connaissent toute l’histoire, les meilleurs horaires pour filmer etc, uniquement pour évincer la concurrence, extrêmement présente à Siem Reap. Mais paradoxalement, la négociation sur le prix du trajet aller-retour sera plus compliquée dans cette ville qu’ailleurs au Cambodge. Les trajets sont souvent les mêmes, les tuks tuks empruntent tous les mêmes routes, puisque pour rentrer dans le site archéologique, vous serez obligé de passer par un péage avec votre ticket.   

 

 Les heures pour éviter le monde à Angkor? 

En fait, pas de grands secrets, mais quelques pistes : 

– Très tôt le matin dans Angkor, juste après le lever du soleil, voire même avant, les chauffeurs ont l’habitude. Trouvez votre chauffeur la veille, il viendra vous chercher à votre Guest-house. Vous profiterez ainsi, avec un peu de chance d’une ambiance lumineuse hors du commun pour vos clichés ou votre tournage.

 

Quelques pistes par temple pour vos tournages et vos photographies: 

– Beng Mealea, Banteay Srei à 7h du matin 

– Le Bayon et Phom Bakheng au lever du soleil 

– Pour éviter le monde au coucher de soleil, on peut visiter Pré Rup et Mébon Oriental. 

-Après 10h00 du matin et jusqu’en fin d’après midi, les cars de touristes arrivent, il vous reste le midi, quand la plupart des gens mangent pour tenter quelques sites.

   angkor visiter astuces

 

   Autre astuces et événements  Il existe également différentes fêtes Kmer, qui peuvent donner un plus à vos clichés ou des sujets intéressants à traiter: 

– Mi avril: Nouvel An khmer qui s’étale sur environ trois jours. 

– Le 17 avril: Jour de la Victoire (C’est la célébration de la chute du régime de Lon Nol)

 – Fin avril-début mai: Anniversaire de l’illumination de Bouddha, beaucoup de bouddhistes et de moines visitent donc Angkor à cette période.

 – Le 22 mai: Anniversaire du Roi Norodom Sihamoni – Le 18 juin: Anniversaire de Sa Majesté la Reine

 – Les 19 et 28 juin: Anniversaire de la naissance de l’armée Kampuchéa. 

– Mi-septembre: Phchoum Ben (Fête spirituelle pour les ancêtres Kmer, avec des cérémonies pour les esprits des lieux)

 – Le 24 septembre: Journée de la Constitution. – En Octobre: Fête spirituelle qui s’étale sur environ un mois, les Cambodgiens se rendent souvent à Angkor Vat pour y effectuer des offrandes aux moines.

 – Du 30 octobre au 1er novembre: Anniversaire national de «Sa Majesté l’ancien roi Sihanouk» 

– En Novembre: Fête de l’eau, on peut y voir des courses de pirogues mais aussi des donations aux bonzes, les gens s’arrosent pour fêter l’arrivée du début de la saison des pluies. La fête de l’eau est fêtée un peu partout en Asie du Sud-est, attention à votre matériel, selon l’endroit où vous êtes, c’est plus ou moins déjanté. 

– Le 9 novembre: Fête de l’Indépendance. – Le 2 décembre: Ddate d’anniversaire du Front national de reconstruction, créé par le prince Sihanouk. 

 

Pour la visite sans guide, je conseille les ouvrages suivant : « Angkor cité khmère »de Michael Freeman(photographe). Et de Claude Jacques (Membre de l’E.F.E.O. 1963 à 1973 – épigraphe spécialisé en sanscrit et khmer ancien)

Google Maps et Angkor:

Depuis peu, google nous propose de visiter les temples avec une fonction à la  » street view  » , une innovation google qui n’a pas fait beaucoup de bruit, mais qui est malgré tout, très intéressante:

 

 

 

Le site vers les visites virtuelles: 
http://www.google.com/maps/about/behind-the-scenes/streetview/treks/angkor/  

Documentaire: Angkor redécouvert:

  

 

Je voulais ici me pencher sur un récent documentaire d’Arte, sur la cité d’Angkor. Ce film s’est intéressé aux dernières trouvailles et aux recherches actuelles sur ce site. En effet, les archéologues n’ont clairement pas encore tout découvert, il reste un gros travail à effectuer, même sur les plus gros temples dont Angkor Vat.Le documentaire nous offre de belles images, quelques unes réalisées avec un drone pour les vues aériennes, de très beaux plans filmés avec un grand angle afin de bien voir les temples dans leur ensemble, mais ce film nous offre surtout de belles découvertes concernant le site. On y découvre aussi des reconstituons en images de synthèse et des rencontres avec scientifiques, archéologues et chercheurs. 

On y apprend dès le début, que depuis les premières recherches (il y a donc environ 150 ans ) et encore aujourd’hui, les archéologues découvrent toujours de nouveaux temples, et cela, à quelques kms seulement du principal temple: Angkor Vat. La population d’Angkor, qui est restée attaché à leurs ancêtres et aux traditions kmer, organise des cérémonies quand les blocs de pierre sont déplacés. La croyance en un esprit, présent dans les temples et qui y aurait élu domicile, est encore bien gravée. 

 

Le documentaire souligne également le fait, qu’avec le temps, les dégradations sont bien présentes, et pas forcément dû au tourisme de masse et aux millions de visiteurs qui piétinent le site chaque année, mais bien à cause des intempéries. Les conditions météorologiques très variées du Cambodge, et la différence importante des températures, entre la saison sèche et la saison des pluies, jouent un rôle important dans la disparition de la culture Kmer. Durant les grandes chaleurs, le soleil assèche rapidement la couche supérieure de la pierre ( le gré ), et celle ci tombe.

Certaines sculptures extérieures se détériorent comme des oignons à cause de l’érosion, et peuvent perdre jusqu’à 15 cm d’épaisseur. Les toitures des temples elles, sont le problème majeur puisque les infiltrations d’eau accélèrent le vieillissement du site. Il faut donc consolider les parties supérieures tout en utilisant du sable d’Angkor, pour qu’il ait, la même composition que le reste des pierres. Certains temples, plus loin dans la jungle et éloignés de Angkor Thom, n’ont pas subi de fouilles archéologiques, un travail immense reste à faire. 

 

Je finirai cet article sur le clip de Cyril Morin : Bumblebee tournée il y a quelques années, dans la cité d’Angkor, dans une ambiance toute particulière. 

 

Liens utiles

Découvrez plusieurs offres de voyages au Cambodge sur sejoursvoyages.com

Leave a Comment

close
Facebook Iconfacebook like buttonSubscribe on YouTubeVisit Our Blog